L’amie Prodigieuse

« Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. Il nous arrivait toutes sortes d’histoires, chez nous et à l’extérieur, jour après jour; mais je ne crois pas avoir jamais pensé que la vie qui nous était échue fût particulièrement mauvaise. C’était la vie, un point c’est tout: et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficiles aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile ».

Elena Ferrante, « L’amie Prodigieuse », « Le Nouveau Nom », « Celle qui fuit et celle qui reste » et « L’enfant perdue ».

On en parle beaucoup en ce moment, diffusée actuellement sur Canal+ cette saga littéraire à été transformée en série et elle est plutôt fascinante sur bien des aspects.

Son auteur est assez mystérieuse (ou mystérieux), Elena Ferrante serait née en 1943 et veut rester dans l’ombre, et quand on lit ces 4 romans on ne peut que penser que c’est à cause de la Camorra! Ceci dit ce sont des « romans » donc l’auteur veut peut être juste cultiver le mystère pour laisser part à notre imagination et siroter des cocktails sur la côte Amalfitaine…

Mais de quoi ça parle en fait? Au démarrage c’est simple, « L’amie prodigieuse » c’est une histoire d’enfants grandissants dans la banlieue Napolitaine à la fin des années 50.

Elena (Lenuccia, Lenu) la douée et Lila (Raffaella, Lina) la surdouée, entre fascination et dégoût, elles se cherchent le long des 4 tomes. L’enfance, l’adolescence, la vie de jeune femme, de femme, de vieilles mémés, un long voyage à travers deux destins qui ne font que s’entremêler au gré du temps qui passe, dans un Naples, une Italie, un monde en pleine reconstruction.

La douleur et la violence côtoient la douceur et l’innocence, les personnages sont nombreux incroyablement riches.

Et si vous n’êtes pas des bibliophages, la série est prometteuse, donc jetez-vous dessus, si possible en VO (Italien)! Afin de comprendre les nuances entre l’Italien et le Dialecte Napolitain, qui sont bien différenciés dans les livres et dévoilent le ton et l’humeur des personnages.

Aprés tout, nous avons tous une amie prodigieuse, que l’on aime et que l’on déteste à la fois. Finiront elles par se comprendre, s’entendre, s’aider et s’aimer, je ne vous en dit pas plus, je vous laisse le découvrir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s